Skip to main content

On vous présente notre équipe

d’interprètes diplômées !

En ce début d’année 2022, nous avons recruté plusieurs interprètes LSF sur la plateforme. Voici notre équipe qui s’est agrandie pour répondre aux besoins des personnes sourdes et malentendantes de communiquer à distance avec les organisations publiques, en entreprise avec leurs collègues et réciproquement (appels téléphoniques, réunions et rendez-vous en face à face).

Le métier sur la plateforme :

comment ça marche ?

Elioz fournit des services de communication innovants et personnalisés aux entreprises et collectivités désireuses de faciliter leurs échanges avec les personnes sourdes ou malentendantes.

Les interprètes reçoivent des appels via la plateforme Elioz et permettent aux sourds et aux entendants de communiquer à distance en interprétant intégralement en français et en LSF les propos échangés durant toute la durée de l’appel.

Rendez-vous sur l’annuaire Elioz ou bien sur l’application Elioz Entreprise, pour utiliser notre solution. Différentes configurations d’appels pourront être interprétées : la conversation téléphonique, la réunion à distance, l’entretien en face-à-face.

En plus de travailler sur la plateforme, nos interprètes disposent de temps de concertation et de réflexion sur la pratique du métier en visio-interprétation.

De la plateforme aux autres pôles, il n’y a qu’un pas

Chez Elioz, les interprètes LSF peuvent accéder à une formation en interne pour évoluer vers des fonctions de « superviseur ». Le rôle de ce dernier est de coordonner la connexion/déconnexion des interprètes sur la plateforme, le traitement des différents appels et de veiller à transmettre à l’équipe du support toutes les informations liées aux problèmes techniques. Nous disposons actuellement d’une équipe de 10 superviseurs qui veillent à la qualité des prestations réalisées par l’ensemble des opérateurs-relais.

Nos « Supers » superviseures !

Il est également possible d’intégrer le pôle formation. Les missions seront alors de former les futurs opérateurs-relais aux usages de l’outil Elioz et les collègues déjà en poste aux nouveautés techniques et aux évolutions des pratiques métiers. L’équipe du pôle formation intervient aussi auprès des clients et des usagers pour les former à l’utilisation de notre plateforme. Elle est également chargée de concevoir et d’élaborer des supports pédagogiques qui serviront à cet effet.

Elioz encourage les projets en interne et les perspectives d’évolution de ses collaborateurs

Ainsi, nos codeuses LfPC Tina Savouré-Izans et Aurélie Bernard ont pu accéder à des postes de responsabilités. La première en prenant la tête des pôles LfPC et TTRP (transcription en temps réel de la parole), la seconde en devenant responsable du service clients et formatrice. Vous pouvez retrouver leurs interviews dans cet article paru dernièrement sur notre blog : https://blog.elioz.fr/coulisses/le-visio-codage-une-expertise-metier-chez-elioz

J’ai moi-même quitté la plateforme après avoir exercé pendant trois ans en tant qu’interprète LSF, dont plus d’un an à la supervision. Je suis maintenant chargée de projet communication et accessibilité. Notre collègue Rachel Fréry a elle aussi élargi ses domaines de compétences puisqu’en plus de ses fonctions d’interprète LSF et de superviseure, elle prend maintenant part activement au pôle formation.

Elioz, partenaire du 1er réseau national d’interprétation et de traduction en LSF

Les salariés représentent une partie de l’ensemble des opérateurs-relais que vous avez peut-être déjà côtoyés lors de vos appels sur la plateforme. Le réseau Trait d’Union est aussi notre partenaire. Il s’agit du premier réseau coopératif en langue des signes en France qui rassemble environ 150 salariés sur le territoire national.

Notre réseau d’opératrices-relais salariés d’Elioz (LSF, LfPC, Texte)

🔴 Rouge : nos codeuses LfPC
🔵 Bleu : nos interprètes LSF
🟢 Vert : nos interprètes de l’écrit

📢 On recrute des interprètes LSF (H/F) en CDI sur toute la France !

Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux collègues pour renforcer notre chouette équipe : https://fb.watch/amv5BTOYzw

▶️ Si vous êtes tenté.e par l’aventure Elioz, envoyez-nous votre candidature à rh@elioz.fr

Une interprète LSF qui fait connaître le métier sur les réseaux sociaux

Aurélia Nana Gassa Gonga ou la Tête froide

Pourquoi as-tu choisi de t’exprimer sur le métier d’interprète FR/LSF via les réseaux sociaux ?

Aurélia NGG : j’ai commencé en 2014 d’abord sur mon blog, car j’ai remarqué que mon métier ne laissait jamais indifférent quand j’en parlais aux gens autour de moi. La plupart du temps, ils ont des idées reçues sur lui. Je voulais donc les sensibiliser par ce moyen. Mais le format des réseaux sociaux est vite apparu plus intéressant. Lors du confinement de mars 2020, j’ai développé alors ma chaîne YouTube pour diffuser un maximum d’informations sur mon métier avec un ton et une écriture qui m’étaient propres. Et puis j’ai maintenant un compte Twitter, Instagram et Tik Tok.

En quoi les réseaux sociaux peuvent-ils faire connaître notre métier ?

Aurélia NGG : maintenant, les jeunes sont sur les réseaux sociaux comme Instagram, Tik Tok, Snapchat… On ne recherche plus les informations comme avant sur les sites internet. Pour donner accès à du contenu, il faut enrober l’information avec des codes de communication et des références culturelles de notre temps. En plus, on a besoin de faire connaître notre métier au vu des besoins croissants en interprétation en français et en Langue des Signes Française. On le voit sur les plateformes de visio, la demande ne cesse de grandir. Toutes les entreprises dans le secteur recrutent. C’est aussi une perspective de recrutement pour les nouvelles générations. Il y a donc tout intérêt à faire connaître notre métier au grand public.

Quels sont les retours des followers sur tes contenus ?

Aurélia NGG : il y a différents profils de personnes qui me suivent. Bien entendu, il y a les amis et la famille mais aussi beaucoup de gens qui apprennent la LSF. Ils sont soit en reconversion professionnelle, soit encore au lycée et ont pris l’option LSF au baccalauréat. Il existe pas mal de compte autour de l’apprentissage de la LSF ou encore du bébé signes. J’apporte un autre point de vue. En tant qu’interprète, on pense qu’on doit être discret, neutre, mais on a aussi une liberté de parole sur notre métier. Je crée donc mon contenu en fonction de ce que j’aurais aimé trouver sur le net pour m’informer sur le métier. J’ai pas mal de retours très positifs, surtout sur le fait que je centralise sur les réseaux, une information sur le métier qui peut paraître disparate.